Quel est votre nom de créateur / créatrice et pourquoi ce nom ?
Mon prénom est Aurélia et mon nom de créateur Mademoiselle Aurélia, je voulais quelque chose de simple et d’immédiat.

Quel genre de bijoux créez-vous ?
Je dirais que je crée des bijoux graphiques.

Comment caractérisez-vous le style de vos créations ?
C’est un grand mystère pour moi ! Lorsque je dessine, je réponds d’abord à une impulsion, après le projet mûrit mais je ne tends pas vers un style précis. Je préfère que l’Autre, celui à qui je m’adresse, décide du style auquel appartiennent mes bijoux, parce qu’une fois conçu le bijou ne m’appartient plus. Je ne suis plus en mesure de le définir, il m’échappe et c’est bien ainsi.


Quand, comment et pourquoi vous êtes-vous lancé(e) dans la création de bijoux ?
J’ai de douces sensations venues de l’enfance, souvent liées à des moments enveloppants où je me suspendais pour créer de petites choses. Je n’étais plus vraiment dans ma chambre mais dans une sorte de « cabane d’idées » où je pouvais expérimenter tout ce qui me passait par la tête. Je suis devenue architecte, l’expérimentation est toujours là, et le compromis est le jeu principal de ce métier. J’ai voulu à un moment donné laisser libre cours à mes idées, sans compromis et sans limite, juste celles que je me fixais. Je me suis lancée en mars 2010 pour retrouver joyeusement cette cabane sur mesure !

Avez-vous suivi une formation particulière pour cela ?
Peut-être mes études m’ont-elles servie dans le sens où je me suis familiarisée au jeu de la conception, de l’idée au trait, du trait à l’objet, de l’objet à l’Autre. Concrètement je dessine mes bijoux sur des logiciels que nous utilisons en architecture. Pour le reste je découvre et en apprends chaque jour, sur la façon de communiquer son travail, de le mettre en avant, de le faire évoluer, etc.

Est-ce votre activité principale ?
Non j’ai créé mon petit atelier d’architecture en avril 2011. Mener les deux de front m’apporte un joyeux équilibre. Il y a des croisements entre ces deux activités, elles ne sont pas indissociables, l’une me tient autant à cœur que l’autre.

Quel matériaux / techniques utilisez-vous plus particulièrement ?
Au début j’utilisais principalement la résine, cela ne me convenait pas parfaitement car j’étais un peu prisonnière des formes, des moules que je trouvais. Plus tard j’ai découvert un autre support, le métal. Le travail de la résine et du métal présente pour moi deux exercices différents et complémentaires. La résine me permet de créer une histoire sur plusieurs plans de couleurs. Le métal quant à lui impose la contrainte d’un seul plan, les scènes se dégagent essentiellement d’un travail de contraste par la découpe de vides. Sur les pièces en métal j’applique un émail à froid pour donner de la couleur.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Rien de fixe et de défini. Ce serait un morceau de musique lancé à un moment clé, « Plaster casts of everythings » des Liars par exemple!

Avez-vous un bijou fétiche que vous ne quittez jamais ?
Oui un sautoir hibou d’Ombre Claire, modelé à la main, qui m’a été offert par mon compagnon. J’aime aussi beaucoup porter les bijoux Depeapa.

Quels sont vos trois créateurs préférés sur DaWanda ?
J’en ai beaucoup mais sans hésitation Le bestiaire, Paola Zakimi et Mon Bibi !

Une actualité ?
Un bijou en métal mère-fille qui devrait bientôt voir le jour et je l’espère un nouveau site internet, plus graphique que l’actuel.

Un bon plan ?
Certainement le site «Une irrésistible envie de» pour les gourmandes comme moi ! Il m’inspire chaque pâtisserie que je fais pour mon petit garçon !


Petit Chaperon, Collier...
 
30.00 
30.00 
30.00 
Petit Chaperon, la broche...
 
22.00 
22.00 
22.00 
Camée sur camel, Bracelet...
 
35.00 
35.00 
35.00 
Bijou métal, Ombre Chinoise...
40_small_fr
 
40.00 
40.00 
24.00 
Plumes de Taous...
 
35.00 
35.00 
35.00