Quel est votre nom de créateur / créatrice et pourquoi ce nom ?
Wundertüte, qui signifie « pochette surprise » en allemand. Parce que mes créations en appellent aux souvenirs, à la (re)découverte de ces petits riens qu’on aime sans savoir quoi en faire.

Quel genre de bijoux créez-vous ?
Au gré de mes trouvailles glanées ici et là –surtout en brocantes -, je crée des bijoux à base de petits objets que je détourne pour que chacun puisse trouver sa Madeleine de Proust.

Comment caractérisez-vous le style de vos créations ?
Mon univers est assez varié : je crée des pièces tantôt pleines d’humour, plutôt « pop », tantôt d’inspiration vintage. Des bijoux nostalgiques en somme.

Quand, comment et pourquoi vous êtes-vous lancé(e) dans la création de bijoux ?
J’ai lancé ma marque il y a un peu plus de deux ans avec le besoin de valoriser, de donner une deuxième vie à toutes ces petites choses que j’avais accumulées au fil du temps et surtout avec l’envie de sortir des mes habitudes métro/boulot/dodo.

Avez-vous suivi une formation particulière pour cela ?
Absolument pas. Initialement, je suis architecte d’intérieur.

Est-ce votre activité principale ?
En partie. Mon activité est divisée en deux : d’un côté la création de bijoux, de l’autre l’animation d’ateliers d’arts plastiques à destination du jeune public ?

Quel matériaux / techniques utilisez-vous plus particulièrement ?
Ca dépend vraiment de mes trouvailles : ça peut aller du bois au plastique en passant par le métal pour les bijoux mais aussi du papier pour ma gamme de petite édition.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
Ma vie quotidienne, les choses qui m’entourent, mes amies…

Avez-vous un bijou fétiche que vous ne quittez jamais ?
Une bague en or blanc et or jaune de mon arrière-grand-mère. Elle est très fine et je l’adore.

Quels sont vos trois créateurs préférés sur DaWanda ?
Bucolie pour ses bijoux d’inspiration mexicaine, Lesrondschapo, pour les accessoires pour les cheveux, Jeanne-Lefranois, surtout pour ses cols.

Une actualité ?
En ce moment, j’expose à Lille, dans un chouette restaurant à burgers qui s’appelle La Dinette, c’est au 106 bis Rue Saint André jusqu’à la fin du mois de Février. Et puis, je suis partenaire sur la soirée de lancement du n°3 de Paulette Magazine, le Vendredi 2 Mars à Lille aussi.

Un bon plan à partager ?
Des tas. Mais pour ça, il faudra attendre que j’ai lancé ma collection « Tips & Lists » qui répertorie les bons plans par ville, à commencer par Berlin.